Portraits des administrateurs

Pascal Ory

Pascal OryReprésentant du collège de l’écrit. Historien, universitaire, écrivain, journaliste. Professeur d’histoire à la Sorbonne (Paris 1), il enseigne à Sciences Po (École de journalisme), à l’Inasup (histoire culturelle) et à l’Ecole des Hautes Études en Sciences Sociales. Il collabore régulièrement à la presse écrite (responsable de la page BD du magazine Lire depuis dix ans) et radiophonique (émissions Tout arrive et La fabrique de l’histoire, sur France-culture). Il est l’auteur d’une trentaine de livres publiés, spécialiste d'histoire culturelle et d'histoire politique.

Carole Pither
Représentante du collège sonore. Arrivée en France en 1974, après trois années passées en Amazonie, Carole Pither a commencé sa carrière sur France Inter en racontant ses aventures dans l’émission « Pas de panique » de Claude Villers puis comme l’un des premiers reporters de « Marche ou rêve » en parcourant la France à bicyclette avec son fils sur le porte-bagages. Depuis, Carole Pither n’a cessé de bourlinguer, avec Jean-Louis Foulquier pour « Y a d’la chanson dans l’air », avec Daniel Mermet pour « Là-bas si j’y suis », en travaillant une année à CVS (radio locale de Versailles), quelques mois à FIP et quelques années à RFI avant d’opter pour France Culture et le statut de « producteur délégué ». Un statut qui lui a permis de créer un grand nombre d’émissions sur des sujets aussi variés que le communisme au Népal, la production de lait en Lorraine ou la survie des journalistes en zone de conflit. Avec la série « Les Folies de la Forêt - Amazonia ‘93 », Carole Pither a reçu le prix Scam de la meilleure émission de l’année. Auteur « multimédia », elle a réalisé de nombreux reportages pour « Thalassa » et « Faut pas rêver » (France 3) en dehors de quelques productions privées ; Elle a écrit deux livres : « Sur les traces de Kéraban» (récit d’une expédition autour de la mer Noire sur les traces d’un héros inconnu de Jules Verne) qui a fait l’objet d’une série du même nom diffusée sur France Culture et « Un camion dans la tête », édité chez Payot, (récit de ses deux années de voyages en camion, dont la première partie a été diffusée en forme de feuilleton sur France Culture). Indépendante et engagée, Carole Pither a participé activement aux groupes de travail de la commission des œuvres sonores de la Scam pour aider les auteurs à défendre leurs droits. Un combat qu’elle poursuit avec la passion qui l’anime, «chercher à comprendre ce qui fait marcher un pays ».


Alok Nandi
Photo : Matthieu Raffard

Représentant du comité belge de la Scam. Auteur et réalisateur multimédia, Alok Nandi partage son temps entre des projets de création interactive, de scénographie et d’écriture. De la mise en scène web (Cités obscures, Tardi, Moebius, Corto Maltese…) à des installations interactives, du low-tech (PechaKucha) au high-tech, il explore les modalités de narration qui mêlent « technologies, espaces et tempo ».En 1991, il conçoit et publie la photo- biographie Satyajit Ray 70 ans, préfacée par Henri Cartier-Bresson, avec des photographies de Nemai Ghosh et des contributions de Kurosawa, Scorsese, Polanski, Attenborough, Rostropovitch, Menuhin, Rushdie, Naipaul, Sen, Antonioni, Carrière, Merchant, Ivory… Il réalise et produit Les voies de Tagore avec la vocaliste Sharmila Roy et Tokyo Vignettes en 1996 avec l’aide de la Japan Foundation Fellow. En 1997, il reçoit le Prix Internet de la Scam pour Urbicande.be avec Benoît Peeters et François Schuiten. La plateforme de réalité augmentée Transfiction est montrée à Imagina 2000 et 2002. En 2008, India in Flux est à la Biennale Intl de Design St- Etienne. En 2010, il conçoit et scénographie Multiple Plan, présenté au Red Dot Design Museum, en co-commissariat avec Giovanna Massoni, designstreams. En 2012, coCreationcamp est présenté à la Triennale, Milan Design Week, en parallèle de workshops à Helsinki, Torino, Bruxelles, Londres, Paris, ... Directeur multimédia chez Casterman de 1998 à 2002 et directeur de la création interactive du Groupe Flammarion (Paris) de 2000 à 2002, professeur invité aux Facultés Saint-Louis, à l’UCL et à l'Académie royale des Beaux-Arts de Bruxelles, Alok Nandi intervient également dans de nombreuses conférences internationales et donne des cours sur des sujets liés au cinéma, à Internet, au design, au rôle des médias, à la relation entre arts et sciences. Il préside le comité belge de la Scam depuis 2009.